Les VTC : voiture de tourisme avec chauffeur

les-vtc-voiture-de-tourisme-avec-chauffeur.jpg

Appelé autrefois voiture de grande remise, les VTC ou voiture de tourisme avec chauffeur s’avèrent un moyen de transport plus pratique. Il est en effet plus recommandé pour divers déplacements, surtout pour les visites touristiques. A la différence des autres services de locations, les VTC proposent un prix  de location de voiture à la journée avec l’honoraire du conducteur déjà compris. Ces derniers sont d’ailleurs payés par heure, contrairement à une agence web comme yabawt elle à la journée. Quant au tarif en question, il est variable selon le circuit proposé. Les VTC s’annoncent également plus avantageux outre le côté tarifaire. Les exploitants de ces derniers mettent à la disposition des clients, notamment les touristes, la possibilité de  se rendre sur divers sites à la fois.

Qui sont les VTC ?

Les VTC ne sont pas des voitures ordinaires. Entre autre, quelques exigences s’imposent comme au niveau de la mécanique par exemple. Une puissance de moteur supérieure à 88 kW est exigée, soit 120 chevaux environ. Pour ce qui est du véhicule proprement, les véhicules accrédités au VTC ayant plus de six ans d’ancienneté ne sont pas admis, outre les voitures de collection. Une autre condition des VTC est que ces derniers doivent être confortable et de haut standing tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Elles doivent également être commandées à l’avance. Les VTC contiennent au minimum quatre places et neuf places au maximum, celle du chauffeur y compris. Une signalétique est obligatoire pour la visibilité de ceux-ci.  

Quelle est la réglementation pour devenir VTC ?

Devenir VTC requiert des procédures selon une réglementation définie par la loi. En premier lieu, la personne morale ou physique voulant exercer l’activité devra payer son immatriculation au registre des VTC. Cette première procédure est renouvelable tous les trois ans pour ceux qui veulent continuer l’activité. L’inscription se fera en ligne comme étant une déclaration ou publication de la nouvelle activité. A part cela, le conducteur doit suivre une formation professionnelle et disposer d’une carte professionnelle. Cela bien sûr à part le permis de conduire et l’attestation d’aptitude physique ordinairement requit dans le domaine du transport. Un stage de formation est obligatoire tous les cinq ans pour les chauffeurs afin qu’ils puissent exerçant dans le domaine du  VTC.

demarches-pour-devenir-vtc.jpg